Pathologie

DMLA

La dégénérescence maculaire liée à  l’âge est une maladie de la macula qui, comme son nom l’indique augmente avec l’âge. Comme c’est la zone centrale, la zone de vision fine qui est touchée, la DMLA entraîne une l’être progressive de cette vision fine. La vision périphérique reste intacte: les patients atteins de DMLA ne sont pas dans le noir, il reste toujours la vue périphérique (sauf complication exceptionnelle).

Personne tenant une aiguille pour une injection.

Au fil des lectures

Peut-on arrêter le traitement des DMLA avancées ?

Une étude rétrospective a surveillé 93 yeux de patients DMLA traités par des injections intravitréennes d’anti-VEGF, pour voir l’effet de l’arrêt du traitement. L’acuité visuelle était ≤ 20/400 (0,5/10°) à l’interruption 7 yeux ont dû être retraités (seulement!) Le retraitement a eu lieu en moyenne après 977 jours d ...

Le bleu en débat

La lumière bleue en questions

Le mois dernier, nous avons mis en avant des arguments expliquant l’intérêt des filtres anti-lumière bleue. Poursuivre le débat Pour poursuivre la discussion, et nous permettre de nous faire une idée objective sur la toxicité réelle ou supposée de la lumière bleue, nous vous proposons de lire avec attention l’article publié le 19 janvier ...

FDA Approved

La FDA valide l’utilisation de l’Aflibercept HD (8 mg) pour le traitement de la DMLA néovasculaire, la rétinopathie et l’œdème maculaire diabétique (OMD)

Un communiqué de presse de Regeneron a annoncé mi-août que la FDA a validé l’Aflibercept 8 mg grâce aux résultats des études Pulsar et Photon qui démontrent une équivalence d’efficacité de Aflibercept 8 mg et 2 mg, mais avec moins d’injections pour le 8 mg. Une demande de validation a été déposée dans la foulée en Europe et au Japo ...

ARVO 2023 Poster 24/4/23

Les drusen hétérogènes: des facteurs de risque d’atrophie

On parle depuis quelques années de l’homogénéité (ou pas) des drusen. Les drusen avec une hypo-réflectivité en leur sein ont été soupçonnés d’être des facteurs de risque de passage d’une Maculopathie Liée à l’Âge à une DMLA. Cette étude a suivi quelques cas de drusen sur 2 ans. L’étude Ye He du Doheny Eye Institute à Lo ...

ARVO 2023

L’arrivée des biosimilaires

  La problématique Les biosimilaires ne sont pas des génériques. Les médicaments comme les anti-VEGF, issus de bio-ingénierie, étant produits par des organismes vivants (bactéries ou cultures de cellules de mammifère, triées sur le volet et cultivées dans des conditions rigoureuses), il suffit d’un changement de conditions de culture ...

AAO 2022: les traitements à l'étude

Traitement de la DMLA atrophique: Avancipatad Pegol et Pegcetacoplan

L’étude Gather 2 : les résultats à 1 an de l’Avancicaptad Pegol dans la DMLA atrophique Présentée par le duo Arshad Khanani et Jeffrey Heier, on retrouve l’Avancicaptad Pegol (ou Zimura) La logique du produit : L’hyperactivité du complément a été retrouvé dans la DMLA. Le facteur 5 du complément, situé plus bas dans la cascade q ...

bonne tolérance et efficacité

Aflibercept à 8mg/IVT pour les OMD et DMLA néovasculaires

L’étude Photon Cette étude présentée par David Brown à l'AAO 2022 a comparé l’efficacité et la tolérance de l’Aflibercept au dosage habituel de 2 mg/IVT à l’Aflibercept concentré à 8 mg/ injection chez les diabétiques. Les patients sous Aflibercept 2 mg (n=167) ont eu les 5 IVT mensuelles d’induction traditionnelles, alors que  ...

DMLA atrophique et “assimilés” : le Stargardt

DMLA atrophique et “assimilés” : le Stargardt

One Year Follow-up in a Phase 1/2a Clinical Trial of an Allogeneic RPE Cell Bioengineered Implant for Advanced Dry Age-Related Macular Degeneration Un implant sous-rétinien bien toléré chez des patients présentant une DMLA atrophique dans une étude de phase I-II Amir H. Kashani Un implant sous-rétinien, le CPCB-RPE1 (California Project t ...

Des cellules souches à l'épithélium pigmentaire

Greffe de cellules souches et DMLA

Lundi 19 mars 2018, une équipe de chercheurs a annoncé avoir restauré une partie de la vision de deux patients atteints de DMLA néovasculaire à un stade très évolué, avec des implantations de cellules souches. Cette étude a été publiée dans un article de Nature Biotechnology (1) qui rapporte le cas des deux premiers patients atteins de DMLA ...

Le 8 septembre, Genentech a annoncé que le Lampalizumab n’a pas prouvé son efficacité pour réduire l’évolution de la DMLA atrophique.

DMLA Atrophique: on cherche toujours

Malgré les espoirs portés par cette molécule, l’étude Spectri (la première des deux études de phase III) n’a pas atteint son objectif primaire : une réduction de la vitesse de progression de la surface d’atrophie, versus placebo. La tolérance est conforme aux études antérieures. Les résultats de la deuxième étude de phase III (Chroma ...