injections intravitréennes

en direct de l'arvo 2024

Des injections intravitréennes antérieures peuvent être associées à un risque de complications postopératoires de la chirurgie de la cataracte

Une analyse a montré une association entre les patients ayant déjà subi des injections intravitréennes et une chirurgie de la cataracte et un risque plus élevé de développement d'une hémorragie vitréenne non éclaircissante, d'un décollement de la rétine, d'une déchirure de la rétine et d'une chirurgie du glaucome.

Par le Dr Isabelle Aknin, en direct de l'ARVO

Le 12 mai 2024

Contexte

Une équipe de Toronto a présenté une analyse du genre Big Data sur les patients assurés par le Régime d’assurance-maladie de l’Ontario (OHIP), opéré de cataracte entre 2009 et 2018. Ils ont sélectionné ceux qui avaient subi une injection intravitréenne bilatérale. Leur analyse a démontré que les patients récemment injectés avec des anti-VEGF présentaient un risque plus élevé de complications.

Analyse

Pour ce faire, ils ont comparé les patients ayant subi une injection dans les 20 jours précédant l’intervention de cataracte, avec ceux injectés avant 20 jours, ces derniers constituant le groupe témoin. Les patients traités avec une seule injection intravitréenne ont été exclus.

Ces patients ont été suivi 3 mois pour les complications du pôle postérieur (hémorragies du vitrée, décollement de rétine, déchirure rétinienne, ou fragment cristallinien dans le vitré) et 2 ans pour les complications de la chambre antérieure (complications cornéennes, repositionnement ou changement d’implant, chirurgie du glaucome).

Résultats

Ils ont analysé 170428 patients :

  • 5 960 patients avaient été injectés dans les 20 jours précédant l’intervention de cataracte, et constituent le groupe étudié
  • 164 468 patients constituent le groupe témoin.

Les patients du groupe étudié (donc ayant été injecté dans les 20 jours pré-IVT) ont un risque plus élevé de :

  • Décollement de rétine
  • Déchirure de la rétine
  • Hémorragie du vitré sévère
  • Chirurgie de glaucome

>>  P<0,0001, donc un risque statistiquement très significatif

  • Fragment cristallinien
  • Risque cornéen
  • Reprise chirurgicale du cristallin

>>  Augmentation du risque non significative (p=0,99)

Ces résultats doivent être pris en compte lors du conseil préopératoire des patients atteints de cataracte.

Référence

Cataract surgery complications in individuals who previously received intravitreal injections : a population-based cohort analysis / Yu W, Jin Y, Muni RH, et al..  / ARVO 2024 session / Résumé N° : 3849