La tolérance de la Dexaméthasone

La tolérance de la Dexaméthasone

Le 17 mai 2024

L’utilisation intravitréenne de stéroïdes est souvent associée à une augmentation de la pression intraoculaire (PIO) de l’œil traité. Cette étude a cherché à analyser les effets sur la PIO d’injections multiples d’implants de dexaméthasone.

thode

C’est une étude de cohorte rétrospective sur les dossiers de 154 patients ayant reçu en une année deux ou trois implants. Ils ont comparé :

  • la mesure moyenne de la PIO pour les yeux traités, comparer à l’œil Adelphe.
  • Le nombre de collyre anti-glaucomateux instillés dans l’œil traité et dans l’autre œil.

Résultats

  Œil traité Œil adelphe
PIO initiale 14,8 mmHg 14,7 mmHg
PIO finale 19,4 mmHg 18,7 mmHg
TT collyre : moyenne initiale 0,25 0,21
TT collyre moyenne finale 0,48 0,26

 

Ce changement de PIO est statistiquement significatif par rapport à la PIO de l’œil traité à la visite de base. (p = 0,0001)

Le nombre moyen de médicaments contre le glaucome au départ n’était pas statistiquement significatif entre les yeux (p = 0,49).

Lors de la dernière visite, le nombre moyen de médicaments était significativement différent entre l’œil traité et l’autre œil (p=0,001).

 

Conclusions

À partir de deux ou trois implants de dexaméthasone Il y a un risque d’augmentation de la PIO. Les auteurs engagent, les praticiens à surveiller systématiquement la tension oculaire des patients sous dexamethasone à long terme. Cette augmentation moyenne de cinq points de PIO est parfaitement contrôlable par instillation de collyres.

 

Référence

Effect on Intraocular Pressure Following Intravitreal Dexamethasone Implant Injection

 

ARVO 2024 session poster du mardi 7 mai

Poster # : A0438

Résumé N° : 3151 – A0438

 

Auteurs : Varun Natarajan Casey Scroggins Tara Al-Hashimy et al.